La poste

La poste

Différents services de messagerie ont été créés par les souverains et certaines institutions depuis l'antiquité. Ces services n'étaient pas publics. Il s'agissait de messagers à pied ou à cheval qui transportaient des messages, des rouleaux d'informations ou même des messages oraux. Louis XI mit en place un service de messagerie avec des relais de poste tous les 28 km environ (7 lieues). Petit à petit, les courriers particuliers vont voyager par le service de la "poste aux lettres" qui utilisent aussi les relais de poste. Parallèlement à cette poste aux lettres, existait une "poste aux chevaux". Haspres possédait un relais de poste. Celui-ce se trouvait sur la Place G. Péri, à côté du Carrefour express. On peut encore y voir les différentes parties que sont les écuries, la charronerie et tout ce qui a trait aux chevaux ainsi qu'à l'hébergement.  Un document daté de 1687, atteste que le roi par l'intermédiaire de son conseiller, le Marquis de Louvois, Grand Maistre des Courriers, Surintendant général des Postes, Relais et Chevaux de louage de France, offre à François De Lestoille (aïeul de M. Paul Lestoille) de tenir le Relais de Haspres. Il succédait à Guillaume de Lestoille, mort en 1692 et dont le corps est certainement celui qui repose dans l'église de la paroisse. Mais à partir de 1725, une route reliant Cambrai à Valenciennes, passant près de Denain, Bouchain et traversant Iwuy, sera mise en construction. La chaussée étant plus carrossable, sera empruntée à partir de 1742, par le service des Postes. Ainsi disparut le relais de la Poste aux chevaux d'Appe!

La suite sur la mise en place des services des postes est un peu plus complexe et ce n'est pas l'objet de mon propos. Je vous laisse lire l'article sur le sujet, en tapant le lien ci-dessous.

http://www.irepp.com/blog/2004/11/18/breve-histoire-de-la-poste


 poste-2012.jpg presb-1.jpgplace-lib-1.jpg

La poste de Haspres se trouvait, depuis la décision prise en 1894 par le Conseil municipal, entre l'ancienne école des garçons, devenue "monument aux morts" et la mairie. (voir photo). En 1990, on détruisit l'ancien logement de fonction des instituteurs, situé Place de la Liberté, et qui était auparavant le presbytère (voir photo) pour reconstruire la nouvelle poste que nous connaissons. L’ancienne poste sera démolie en 1996.

rue-la-ville-b.jpg

Date de dernière mise à jour : 2013-02-03 09:24:58

×